C dans l'air - Alimentation, courses, livraisons : à quoi faut-il s'attendre ?

Le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé hier soir la prolongation pour deux semaines de la période de confinement, qui s'étendra donc au moins jusqu'au 15 avril, avant un éventuel nouveau prolongement. Il y a deux semaines, lorsque la période de confinement était sur le point de se concrétiser, une bonne partie des Français s'étaient rués dans les magasins, par crainte d'une pénurie de certains produits. Et cette crainte de la pénurie semble encore bien réelle, près de deux semaines après le début du confinement. Selon un sondage publié vendredi dans Le Parisien, 40% des Français s'inquiètent à l'idée de venir à manquer de nourriture. Cette crainte se lit aussi dans la consommation des Français, qui a connu des mouvements importants pendant la première semaine de confinement. Les données Nielsen, relayées par LSA, relatent ainsi une hausse importante de la consommation, enregistrée du 16 au 22 mars, sur certains produits : +123% pour le riz, +122% pour les pâtes, +108 et +109% pour les poissons et la viande surgelée et aussi +92% pour le papier toilettes et les essuie-tout… Pendant ce temps-là, les producteurs ont du mal à faire face à cette période de confinement. Les pêcheurs ont tiré cette semaine la sonnette d'alarme, eux qui se sont pris de plein fouet la fermeture des marchés et l'immobilisation des bateaux de pêche. Les association de pêcheurs français ont entamé des discussion avec les enseignes de grande distribution afin de remettre du poisson frais et des fruits de mer dans les rayons des supermarchés. Et le ministre de l'Agriculture Didier Guillaume a commencé à discuter avec ses homologues européens pour débloquer des aides et compenser l'arrêt à quai des navires. Les mastodontes de l'e-commerce, eux, se frottent les mains tant la période leur est propice. Avec des Français confinés à domicile, les ventes par Internet ont logiquement connu un vrai boom, mais ce regain se fait au détriment de la santé des salariés de ces plateformes. Des syndicats de salariés d'Amazon réclament désormais la fermeture des entrepôts après que plusieurs cas confirmés de salariés atteints par le Covid-19 ont été enregistrés. Quel sera l'impact de cette crise sanitaire et de cette période de confinement sur l'économie française ? Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire s'attend à une forte récession pour l'année 2020 et se dit également prêt à nationaliser ou recapitaliser certaines entreprises en difficulté, comme Air France ou les constructeurs automobiles.Il réclame également que les entreprises versent moins de dividendes en cette période pour favoriser l'investissement dans l'économie réelle. Faut-il s'attendre à une crise économique encore plus importante que celle de 2008 ? Comment aider les agriculteurs, les pêcheurs et les commerces de proximité dans cette période difficile ? Comment mieux consommer en période de confinement ? Invités - Jean-Marc Daniel, économiste, professeur à l'Ecole Supérieure de Commerce de Paris- Béatrice Mathieu, rédactrice en chef au service économie de L'Express- Flavien Neuvy ( par Skype), économiste, spécialiste des questions de consommation- Pascale Hebel (par Skype), directrice du pôle consommation et entreprises au Credoc
Le replay C dans l'air - Alimentation, courses, livraisons : à quoi faut-il s'attendre ? est proposé en streaming gratuit pendant quelques jours après sa diffusion sur France 5.
Popularité: 2/528 mars 2020Durée: 67mnReplay France 5Emissions
Emission: C dans l'air
Replay C dans l'air - Alimentation, courses, livraisons : à quoi faut-il s'attendre ?Play