C dans l'air - Balkany en prison... la fin d'une époque ?

Le jugement est tombé ce vendredi 13 septembre. Dans une salle comble, le tribunal correctionnel de Paris a condamné Patrick Balkany à quatre ans de prison ferme et dix ans d'inéligibilité pour fraude fiscale. Un délit admis par le principal intéressé. Le tribunal a suivi les réquisitions du parquet national financier (PNF), qui avait demandé cette peine contre "un grand fraudeur fiscal" baignant dans "un océan d'argent liquide". Au total, les sommes éludées par le couple Balkany sont estimées à plus de quatre millions d'euros d'impôts sur le revenu et la fortune. Un montant contesté par la défense. Pour justifier sa décision, le tribunal a estimé que les infractions commises ont "non seulement gravement porté atteinte à l'ordre public économique (…) mais ont aggravé la déchirure désormais ancienne du pacte républicain". Une décision qui a été assortie de la délivrance d'un mandat de dépôt, c'est-à-dire de l'incarcération immédiate du condamné. Ainsi, le maire Les Républicains (LR) de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) a été conduit à la prison de la Santé, dans le sud de la capitale, où il a été incarcéré dans le quartier des personnes vulnérables. Les avocats de Patrick Balkany ont dénoncé une peine "inédite" et qui "bat tous les records". Ils ont immédiatement annoncé leur intention de faire appel. "Le mandat de dépôt est une humiliation totalement inutile et, pour nous, insupportable", a fustigé Me Eric Dupond-Moretti. Et de poursuivre : "Jamais personne ne peut dire sérieusement que monsieur Balkany aurait tenté de prendre la fuite. Il a été présent à tous les actes de la procédure". L'épouse de l'édile de 71 ans, Isabelle Balkany, qui est également sa première adjointe, a elle aussi été condamnée à dix ans d'inéligibilité et trois ans de prison, sans mandat de dépôt – le tribunal ayant tenu compte de son état de santé au moment du procès. Elle n'y avait pas assisté, convalescente après une tentative de suicide début mai. Interviewée sur BFMTV, Isabelle Balkany dit avoir ressenti "une immense souffrance" et "une injustice" à l'annonce du jugement. La septuagénaire a confié qu'elle et son mari ont déjà commis des fautes "comme tout le monde quand nous étions jeunes élus, par ignorance,… Nous avons toujours assumé", plaidant des "circonstances familiales exceptionnelles" et affirmant que l'argent dont il est question n'est, en aucun cas, de "l'argent public". Pour le couple Balkany, qui a à son actif 30 ans de règne et dont le nom est désormais indissociable de Levallois-Perret, il s'agit là du premier des deux jugements attendus après le procès ultra-médiatique du printemps : pour le second volet, consacré aux délits de blanchiment et de corruption, le délibéré a été fixé au 18 octobre. Ce samedi, Nicolas Sarkozy, a apporté son soutien à Patrick Balkany. "J'ai une réaction personnelle et humaine. J'ai de la peine pour lui, je pense à lui. Ce n'est certainement pas quand les gens sont dans la difficulté qu'il faut les abandonner", a déclaré l'ancien chef de l'Etat. Et d'ajouter : "Je connais la règle de la vie politique et médiatique. Quand vous êtes dans la tourmente, il n'y a plus personne". La veille, sur franceinfo, Jean-François Copé estimait que "cela doit être un moment très dur" pour le couple Balkany. "Pour le reste, c'est une faute très grave qui a donné lieu à une sanction très grave et très lourde", a ajouté le maire de Meaux. Quels sont les autres dossiers judiciaires qui concernent les époux Balkany ? Patrick Balkany en prison, qui dirigera la mairie de Levallois-Perret ? Comment l'État lutte-t-il contre la fraude fiscale ? Invités : • Bruno Jeudy, rédacteur en chef du service politique de Paris Match. • Mathieu Delahousse, chef du service investigation de L'Obs. • Claude Weill, éditorialiste politique à Nice-Matin / Var-Matin. • Alix Bouilhaguet, rédactrice en chef de l'émission politique sur France 2.
Le replay C dans l'air - Balkany en prison... la fin d'une époque ? est proposé en streaming gratuit pendant quelques jours après sa diffusion sur France 5.
Popularité: 1/514 septembre 2019Durée: 66mnReplay France 5Emissions
Emission: C dans l'air
Replay C dans l'air - Balkany en prison... la fin d'une époque ?Play