C dans l'air - Chine : quand l'Empire veut imposer sa loi !

Le 15 juin dernier, des militaires indiens et chinois se sont affrontés dans une zone contestée, le long de la ligne de contrôle effectif qui marque, depuis 1962, la frontière entre le territoire indien du Ladakh et la région chinoise de l'Aksai Chin. Dans l'Himalaya, à plus de 4 200 mètres d'altitude, 20 soldats indiens et un nombre encore inconnu de soldats chinois sont morts après de violents affrontements. Un accord avait pourtant été signé entre les deux pays pour tenter d'apaiser ces tensions liées à des désaccords de territoires. Selon les déclarations d'un haut fonctionnaire indien, resté anonyme, la faute incomberait aux Chinois qui n'auraient pas respecté les conditions de l'entente et laissé leurs tentes sur la zone tampon. À Hongkong, le parlement chinois a adopté ce jeudi une disposition controversée sur la sécurité nationale. Cette dernière a été prise en réaction aux manifestations de l'an dernier. Pour ses opposants, ce texte traduit la volonté de mainmise de Pékin et menace la relative autonomie de cette région chinoise. En parallèle, l'Australie a été victime d'une cyberattaque d'ampleur qui vise les systèmes informatiques du gouvernement, d'administrations et d'entreprises. Le gouvernement australien soupçonnerait la Chine avec qui il est en conflit après avoir demandé une enquête sur sa gestion de la pandémie due au coronavirus. Ça chauffe, donc, entre la Chine et ses voisins directs. Mais l'Europe et les États-Unis aussi sont remontés contre le géant asiatique. Alors que la crise sanitaire a montré la dépendance des pays européens à la Chine, ces derniers ont décidé de se réveiller et de protéger davantage l'industrie européenne. La Commission a lancé un "livre blanc" pour encadrer les subventions étrangères, et notamment chinoises, afin de rétablir l'équité dans les règles de concurrence. L'Europe ne veut plus être "naïve", a indiqué sa présidente Ursula von der Leyen. Dans le même temps, le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo a livré un réquisitoire sévère contre le pays asiatique en appelant les Européens à choisir la "liberté" contre la "tyrannie" chinoise. "Le Parti communiste chinois veut vous obliger à choisir" entre les États-Unis et la Chine, a-t-il exhorté. Exemple de cette hégémonie chinoise : les villages Taobao, créés de toute pièce par la plateforme de e-commerce Alibaba. Ces anciennes zones rurales pauvres se sont transformées en véritables vendeurs en ligne, engrangeant des milliards d'euros de chiffre d'affaires et devenant ainsi l'une des forces économiques majeures du pays. Pourquoi la Chine est-elle à l'origine de conflits et tensions ? Comment se met-elle à dos une bonne partie du monde ? Comment les pays européens et les États-Unis souhaitent-ils contrer la suprématie chinoise ? Invités : - Pascal Boniface, directeur et fondateur de l'Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS) - Alice Eckman, sinologue - Philippe Dessertine, directeur de l'Institut de Haute Finance - Marie-Françoise Renard, économiste-spécialiste de la Chine-Université Clermont-Auvergne
Le replay C dans l'air - Chine : quand l'Empire veut imposer sa loi ! est proposé en streaming gratuit pendant quelques jours après sa diffusion sur France 5.
Popularité: 1/520 juin 2020Durée: 64mnReplay France 5Emissions
Emission: C dans l'air
Replay C dans l'air - Chine : quand l'Empire veut imposer sa loi !Play