C dans l'air - L'Allemagne reconfine, l'épidémie accélère

La pandémie de Covid-19 "continue d'accélérer" dans le monde, avec un "million de cas signalés en seulement huit jours", a prévenu lundi 22 juin le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus. "Nous savons que la pandémie est bien plus qu'une crise sanitaire, c'est une crise économique, sociale et, dans de nombreux pays, politique. Ses effets se feront sentir sur des décennies", a-t-il ajouté. La mise en garde du patron de l'OMS intervient alors que de nombreux pays sont entrés dans une phase de déconfinement pour relancer leurs économies. La semaine dernière, le chef de l'OMS avait qualifié cette nouvelle phase de "dangereuse", estimant que, malgré le besoin de sortir du confinement, le virus continuait "de se propager rapidement" et restait "mortel". Loin d'être sous contrôle en Amérique et en Asie, l'évolution de l'épidémie est actuellement particulièrement préoccupante au Brésil, au Mexique, au Pérou, en Guyane et en Inde. En Europe, si la propagation du virus a nettement ralenti, de nouveaux foyers de contamination apparaissent notamment en Allemagne où un reconfinement local vient d'être décidé après la détection de 1 500 cas d'infection dans un grand abattoir. Cette mesure, décrétée pour le canton de Gütersloh qui compte environ 360 000 habitants, dans la région très peuplée et industrialisée de Rhénanie du Nord-Westphalie, vise "à calmer la situation" et "accroître les tests". Au Portugal, plusieurs mesures de confinement sont également rétablies depuis ce mardi dans la région de Lisbonne afin de maîtriser des foyers de contagion. En France, si l'épidémie poursuit sa décrue, la Direction générale de la santé rappelle que "le virus continue à circuler sur le territoire, comme le montre le nombre de nouveaux 'clusters'". 83 sont actuellement en cours d'investigation dont plusieurs en Normandie et dans le Val d'Oise. Par ailleurs, la situation est jugée "très préoccupante" en Guyane où le facteur de reproduction est désormais supérieur à 2 ."L'hypothèse d'un reconfinement" serait étudiée par Matignon. Dans ce contexte, certaines scènes vues en France lors de la fête de la musique dimanche soir ont pu inquiéter et plusieurs membres du Conseil scientifique, à l'image de l'épidémiologiste Arnaud Fontanet, ont estimé que la France devrait tester davantage, en testant les personnes qui ont des symptômes du Covid-19, mais aussi en réalisant plus de campagnes de tests directement auprès des populations. Le Conseil scientifique a également jugé "extrêmement probable" un retour en force de l'épidémie à l'automne. Néanmoins pour l'heure, l'épidémie demeure "contrôlée" dans l'Hexagone et le nombre de "clusters" n'empêche pas le pays d'accélérer son déconfinement. Les cinémas et les casinos ont rouvert lundi. Les écoliers et collégiens ont fait leur retour en classe grâce à un protocole sanitaire allégé et les entreprises vont prochainement sérieusement se déconfiner. Le gouvernement s'apprête en effet à alléger le protocole sanitaire : le télétravail ne sera plus la norme, ni les 4 mètres carrés minimum par salarié, on va passer au simple mètre de distance comme dans les écoles avec port du masque quand la distance ne pourra pas être respectée. Près de Paris, le parc d'attractions Disneyland a annoncé sa réouverture pour le 15 juillet, avec une capacité d'accueil réduite. En revanche, pour faire la fête en discothèque, il faudra encore attendre un peu. Distanciation physique oblige, à l'instar des foires, ou même des expositions, l'exécutif a acté dans un décret samedi le maintien de la fermeture des boîtes de nuit au moins jusqu'au mois de septembre. Invités Martin Blachier, épidémiologiste, spécialiste en santé publique et directeur de Public Health Expertise Patrick Berche, médecin biologiste, professeur émérite à l'université de Paris, membre de l'Académie de médecine Sophie Aurenche, journaliste au service Reportages à « RTL » Anne Sénéquier, médecin, Co-directrice de l'observatoire de la santé à l'IRIS
Le replay C dans l'air - L'Allemagne reconfine, l'épidémie accélère est proposé en streaming gratuit pendant quelques jours après sa diffusion sur France 5.
Popularité: 1/523 juin 2020Durée: 64mnReplay France 5Emissions
Emission: C dans l'air
Replay C dans l'air - L'Allemagne reconfine, l'épidémie accélèrePlay