Télématin - Les 4 Vérités - Pascal Canfin

À près de trois mois des élections européennes qui se tiendront entre les 6 et le 9 juin prochains, le groupe de la majorité « Renaissance » n'a toujours pas déclaré sa tête de liste. Récemment, l'exécutif a fait savoir que le nom devrait être dévoilé avant le 9 mars, date du premier grand meeting qui se tiendra au Grand Palais de Lille et qui lancera officiellement la campagne européenne du camp présidentiel. Pour l'heure, la liste du Front National, portée par Jordan Bardella, caracole en tête des sondages. Il a récemment été rejoint par Fabrice Leggeri, ancien directeur de l'agence européenne Frontex. « Le patron de Frontex est parti car il y avait malversation. Toutes les enquêtes qui ont été menées depuis, montrent que c'était vrai », commente Pascal Canfin, député européen Renaissance, invité des 4 Vérités le vendredi 23 février, sur France 2. « Nous allons mener cette bataille contre le Rassemblement national. On est à la croisée des chemins : soit on construit une capacité à peser sur les affaires du monde, soit on se fragmente de l'intérieur. C'est ça le grand enjeu », précise l'élu. Le traditionnel Salon de l'agriculture s'ouvre samedi 24 février à Paris. Afin de faire retomber la colère du monde agricole, le président de la République, Emmanuel Macron organisera un grand débat avec l'ensemble des acteurs. De son côté, la FNSEA a menacé de ne pas y participer si le groupe Soulèvement de la terre était invité. « Les soulèvements de la Terre ne sont pas invités. En revanche, toutes les ONG environnementales, y compris celles qui sont très critiques vis-à-vis de la FNSEA le seront. On a besoin de mettre tout le monde autour de la table, de dépolariser et de sortir des postures pour réinventer le modèle agricole français », assure Pascal Canfin. Les agriculteurs sont particulièrement méfiants vis-à-vis des mesures prises dans le cadre du pacte vert, un pacte européen qui vise à réduire les émissions nettes de gaz à effet de serre. « Les agriculteurs savent très bien ce qu'ils doivent à l'Europe. Le premier budget de l'Europe, c'est la PAC. C'est colossal. Sans ce budget, ils iraient infiniment moins bien », estime le député. Ukraine, deux ans de guerre Après deux ans de guerre en Ukraine, que peut faire l'Europe ? « Si nous n'avions pas réagi de manière unie et forte, y compris sur le plan militaire et financier, la situation serait encore bien pire qu'elle ne l'est aujourd'hui. (…) Il faut continuer à être solidaire avec les Ukrainiens, et continuer à bâtir une Europe Puissance. C'est ça l'enjeu des prochaines élections », souligne Pascal Canfin. Il l'assure : « On ne travaille pas avec les groupes politiques anti-européens. (…) On travaille avec une partie de la droite, le centre, et une partie de la gauche. C'est comme ça que l'on a toujours fait et c'est ça qui a donné des réponses historiques aux crises. Le Rassemblement national n'est pas un parti comme les autres. Il ne le sera jamais. Pour moi, il ne fait pas partie de l'arc républicain ».
Le replay Télématin - Les 4 Vérités - Pascal Canfin est proposé en streaming gratuit pendant quelques jours après sa diffusion sur France 2.
Popularité: 1/523 février 2024Durée: 9mnReplay France 2Divertissement
Emission: Télématin
Replay Télématin - Les 4 Vérités - Pascal CanfinPlay

Programmes TV similaires