Télématin - Les 4 vérités - Valérie Rabault

Budget du Nouveau Front populaire, législatives… Jeff Wittenberg reçoit Valérie Rabault, députée socialiste sortante du Tarn-et-Garonne. Vendredi 21 juin, le Nouveau Front populaire va présenter son chiffrage. Que va coûter le programme de l'union des partis de gauche ? Valérie Rabault, députée socialiste sortante du Tarn et Garonne, invitée des 4 vérités, l'a chiffré à 106 milliards d'euros de 2024 à 2027. « Je l'ai fait pour répondre à Bruno Le Maire que l'on faisait débattre avec moi sur le chiffrage du programme du Nouveau Front populaire, et aussi pour montrer que c'est crédible et réalisable », avance-t-elle. Si ce programme du Nouveau Front populaire est crédible et réalisable, les spécialistes jugent qu'il ne résoudra pas pour autant le déficit français, qui s'élève à 5,6%, et qui devrait rester fixe, au moins jusqu'à 2026. La femme politique assume que son camp laisse pour l'instant ces comptes dans le rouge, et ce, pour une bonne raison : « La politique, c'est faire des choix, et la priorité, c'est le pouvoir d'achat », affirme-t-elle. Elle parle d'une politique de « l'offre de travail », où le Smic serait notamment porté à 1 6000 euros net. À propos de ce chiffre, Valérie Rabault tient à rassurer les artisans, les détenteurs de TPE, etc., en leur assurant qu'il existera des compensations par rapport aux évolutions salariales. Avec cette offre, la responsable indique que le Nouveau Front populaire vise avant tout à parer aux difficultés de recrutement dans le monde du travail, et notamment dans certains domaines, comme les Ehpad. Aux États-Unis, une croissance de 2,5 % a été constatée depuis la politique de relance par le travail menée par Joe Biden. Deux grands axes de financements existent pour imaginer financer le Smic à 1600 euros : ce premier levier de reprise d'activité économique dynamique, donc, et un second, celui de mettre à contribution les superprofits et mettre en place le retour de l'impôt sur la fortune. Le budget du Nouveau Front populaire passé au crible À ce jour, la France est, d'un point de vue économique, pointée du doigt par la commission de Bruxelles, qui souligne un déficit budgétaire du pays, qui a dépassé la limite de 3% du PIB pour les déficits publics fixée par le Pacte de stabilité qui limite aussi la dette à 60% du PIB. Le gouvernement actuel n'a en tout cas « pas de leçons à nous donner sur l'économie », pointe l'ancienne rapporteuse générale du budget à l'Assemblée nationale de 2014 à 2017. Si le Nouveau Front populaire gagne les élections, plusieurs membres se sont déjà déclarés « capables » d'être Premiers ministres. Valérie Rabault argue qu'il faut « porter cette responsabilité, et qu'il faut le faire de manière crédible », rappelant qu'avoir une femme à ce poste serait idéal. Bien qu'il fasse comme elle partie de cette alliance des gauches au Nouveau Front populaire, Valérie Rabault affirme qu'elle ne soutiendra pas Jean-Luc Mélenchon si d'aventure l'homme politique avait des velléités d'intégrer le gouvernement. Elle évoque « plusieurs composantes de la gauche dans le Front populaire » et juge qu'il est nécessaire de « trouver une personnalité plus rassembleuse ».
Le replay Télématin - Les 4 vérités - Valérie Rabault est proposé en streaming gratuit pendant quelques jours après sa diffusion sur France 2.
Popularité: 1/521 juin 2024Durée: 8mnReplay France 2Divertissement
Emission: Télématin
Replay Télématin - Les 4 vérités - Valérie RabaultPlay

Programmes TV similaires