ARTE Reportage - La pandémie au Brésil / RDC / Inde

Alors que la pandémie continue sa progression alarmante en Amérique Latine, le Brésil, vient de franchir le seuil des 20.000 morts / Une nouvelle fois, le sang a coulé dans le parc national des Virunga, dans l'Est de la République Démocratique du Congo / À l'est de New-Delhi, la décharge de Ghazipur est une montagne de déchets grande comme le Taj Mahal. BRÉSIL : COVID, LE VIRUS DE LA DIVISION La pandémie continue sa progression alarmante au Brésil, qui vient de franchir le seuil des vingt-mille morts. Dans ce pays de deux-cent dix millions d'habitants, le taux de confinement est en baisse constante depuis un mois. De nouveaux foyers de contamination apparaissent, alors que le président Bolsonaro, d'extrême-droite, coronasceptique, ne cesse de remettre en cause les mesures restrictives prises par les gouverneurs des Etats. Face au taux record de morts, près de mille par jour, et de personnes infectées, il recommande la chloroquine. Des fosses communes sont creusées, le système de santé brésilien est au bord de l'effondrement. Le président populiste, lui, soutenu par un tiers de son électorat, fait rouvrir studios de fitness et salons de beauté. Un choix politique qui achève de déboussoler la population brésilienne, tout en accentuant ses divisions.RDC : VIRUNGA, RANGERS VS REBELLES Une nouvelle fois, le sang a coulé dans le parc national des Virunga, dans l'Est de la République Démocratique du Congo. Le 24 avril, un convoi de rangers est tombé dans une embuscade tendue par un groupe armé à l'intérieur de la zone protégée. Treize gardes et quatre civils tués. Un drame de plus pour cette unité qui a déjà perdu cent-cinquante hommes en quinze ans pour protéger la réserve. Au péril de leur vie, les "Rangers des Virunga" défendent ce parc qui abrite les derniers gorilles des montagnes, mais aussi d'immenses gisements de minerais, de bois et de pétrole. Ils sont le dernier rempart entre la nature et la folie prédatrice des hommes.INDE : GHAZIPUR, À L'OMBRE DE LA DÉCHARGE A l'est de New-Delhi, la décharge de Ghazipur est une montagne de déchets grande comme le Taj Mahal. Ouverte en 1984, elle aurait dû fermer en 2002, une fois arrivée à saturation, mais cette décision n'a jamais été appliquée. A ses pieds, qui augmentent de dix mètres chaque année, s'étale un vaste bidonville où les habitants survivent en ramassant les déchets. Sans aucune protection, ils récupèrent tout ce qui peut se recycler pour gagner quelques roupies. Une activité de fortune, en voie de disparition, le gouvernement ayant interdit le plastique à usage unique et rendue illégale la collecte de déchets. A Ghazipur, la situation sanitaire est devenue incontrôlable. Une odeur nauséabonde a envahi le quartier à des kilomètres à la ronde. La décharge propage des particules fines très toxiques et répand son poison dans l'air et les cours d'eaux. Les maladies respiratoires et cardiovasculaires explosent, les cas de cancer aussi, mais les autorités restent inertes. Face à l'inaction, un collectif d'habitants du quartier attaque le gouvernement en justice, dans l'espoir d'être, un jour, entendu.
Le replay ARTE Reportage - La pandémie au Brésil / RDC / Inde est proposé en streaming gratuit pendant quelques jours après sa diffusion sur Arte.
Popularité: 1/529 mai 2020Durée: 51mnReplay ArteEmissions
Emission: ARTE Reportage
Replay ARTE Reportage - La pandémie au Brésil / RDC / IndePlay