C dans l'air - L'épidémie ralentit, la polémique Raoult repart

Peut-on l'éviter ? Alors que les Français retournent progressivement au travail, que l'offre de transports se densifie et que les élèves reprennent en partie le chemin de l'école, la crainte d'une deuxième vague épidémique persiste. Avec un nombre d'hospitalisations pour infection au Covid-19 et de cas en réanimation qui continuent de baisser, la menace semble pourtant peu à peu derrière nous. Certains spécialistes le prédisent d'ailleurs et les comportements se relâchent. Mais ce constat ne fait pas l'unanimité et la semaine qui commence semble décisive face à une maladie dont le temps d'incubation avoisine les 14 jours. Parmi les experts qui ne croient pas à une nouvelle vague, il y a Didier Raoult. En prônant le controversé traitement à la chloroquine, l'infectiologue désormais célèbre, a cristallisé un débat de moins en moins scientifique et rationnel et de plus en plus politique. Sauf que selon une nouvelle étude internationale s'appuyant sur plus de 96 000 dossiers de patients à travers le monde et publiée le 22 mai dans la revue médicale The Lancet, cette molécule et son dérivé, l'hydroxychloroquine, ne seraient pas efficaces contre le virus et pourraient même s'avérer nocifs ! Le ministre de la Santé Olivier Veran a aussitôt saisi le Haut conseil de la santé publique (HCSP) pour analyser ces travaux et revoir les règles de prescription. Une autre information réjouit davantage : la possibilité de prévoir l'évolution de l'épidémie grâce aux eaux usées ! Les chercheurs du projet Obépine (observatoire épidémiologique dans les eaux usées) scrutent depuis deux mois le réseau d'assainissement et seraient en mesure de détecter la circulation du virus avant l'apparition des premiers symptômes. Le Covid-19 étant présent dans les selles, sa propagation pourrait ainsi être tracée. Le projet, soutenu par le gouvernement, permettrait de lutter contre l'épidémie. Est-ce la fin de la crise sanitaire ? Doit-on s'inquiéter du manque de prudence et du relâchement après deux semaines de déconfinement ? Quels traitements peut-on encore envisager et sur quels espoirs se reposer pour demain ? Invités : - Bruno Jeudy, rédacteur en chef du service politique de « Paris Match » - Anne Rosencher, directrice déléguée de la rédaction de l'Express - Professeur Xavier Lescure, professeur de maladies infectieuses à l'hôpital Bichat et à l'université de Paris - Martin Blachier, épidémiologiste, spécialisé en santé publique
Le replay C dans l'air - L'épidémie ralentit, la polémique Raoult repart est proposé en streaming gratuit pendant quelques jours après sa diffusion sur France 5.
Popularité: 1/525 mai 2020Durée: 64mnReplay France 5Emissions
Emission: C dans l'air
Replay C dans l'air - L'épidémie ralentit, la polémique Raoult repartPlay