C dans l'air - La Chine reconfine !

La Chine est-elle en train de vivre la seconde vague, tant redoutée, de Covid-19 ? Alors que le nombre de cas de contaminations au nouveau coronavirus a dépassé les huit millions dans le monde, en Chine les voyants sont au rouge. Plus d'une centaine de contaminations ont été recensées dans la capitale depuis la semaine dernière et la situation est jugée "extrêmement grave" par la mairie de Pékin qui "parle de course contre la montre". Alors les grands moyens sont de nouveau déployés : 11 marchés fermés dont celui de Xinfadi, l'un des plus grands d'Asie, les sites culturels et sportifs bouclés et des milliers de Pékinois de nouveau confinés. Mais au Japon aussi, les craintes d'une deuxième vague sont vives : 47 nouveaux cas d'infections à Tokyo ont été annoncés dimanche, soit le bilan quotidien le plus important depuis la levée de l'État d'urgence dans la région fin mai. A Singapour, où les mesures de déconfinement ont commencé le 2 juin, on a recensé plus de 40.000 personnes infectées et 26 morts. En Inde, où le confinement a également été assoupli début juin, l'épidémie ne montre pas de signe de reflux. Les autorités ont ainsi dû annoncer le reconfinement de la ville de Chennai, plus de 15 millions d'habitants, en raison de la virulence de l'épidémie de coronavirus. Le nombre de cas est reparti à la hausse dans le pays et approche désormais les 12 000 par jour. Au Pakistan voisin, cinquième pays le plus peuplé du monde avec plus de 200 millions d'habitants, la pandémie s'accélère aussi. Le ministre du Plan pakistanais a prévenu dimanche que le nombre de cas de coronavirus dans son pays pourrait doubler d'ici fin juin et dépasser le million un mois plus tard. Tandis qu'en Afghanistan la situation n'est guère différente, le pays commence à manquer de lits d'hôpital, alors que l'épidémie progresse rapidement, ont confirmé les autorités. Après l'Europe, les États-Unis et l'Amérique latine où la pandémie continue sa progression, l'Asie est-elle devenue un nouveau terrain de prolifération du Covid-19 ? Si la levée des restrictions se poursuit en France, où l'épidémie est désormais "contrôlée" selon les autorités sanitaires, le virus est bien toujours là. Les grands laboratoires sont engagés dans une course au vaccin et l'Europe n'entend plus jouer de la figuration. Après l'annonce samedi, d'un accord avec AstraZeneca, groupe pharmaceutique suédo-britannique qui s'engage à fournir entre 300 et 400 millions de doses à la France, l'Allemagne, l'Italie et les Pays-Bas, si un vaccin est validé d'ici la fin de l'année, l'Élysée a fait savoir que des discussions sont engagées avec d'autres industriels. Parmi eux, Sanofi et le site de Marcy-l'Étoile, près de Lyon où s'est rendu Emmanuel Macron ce mardi. Le groupe avait fait beaucoup réagir il y a quelques semaines en indiquant que les États-Unis, principal financeur de leurs recherches, seraient servis en priorité dès la mise au point d'un vaccin. Aujourd'hui changement de ton : le groupe pharmaceutique entend investir 490 millions d'euros dans une nouvelle usine en France, l'État lui va débloquer une enveloppe de 200 millions pour la recherche d'un vaccin. De son côté, l'État allemand va devenir actionnaire du laboratoire allemand CureVac, bien placé dans la course au vaccin, pour être sûr qu'il ne soit pas racheté par un investisseur étranger. Parallèlement, des études sont lancées en France pour tenter de percer le mystère des symptômes qui durent. Un phénomène qui n'est pas si marginal : entre 5 à 10 % des patients ayant contracté le Covid-19 ou ayant présenté des symptômes proches souffriraient encore, plus de trente jours après, de problèmes persistants. Les symptômes rapportés sont variés : oppression au thorax, tachycardie, douleurs musculaires et articulaires, diarrhées, céphalées, perte d'odorat et de goût, gêne respiratoire, épuisement. Invités : - Valérie Niquet, responsable du pôle Asie à la Fondation pour la Recherche Stratégique - Martin Blachier, médecin-épidémiologiste - Marie-Paule Kieny, directrice de recherche à l'INSERM - spécialiste en santé publique - Jean-François Saluzzo, virologue, auteur de “La saga des vaccins”, aux éditions Belin
Le replay C dans l'air - La Chine reconfine ! est proposé en streaming gratuit pendant quelques jours après sa diffusion sur France 5.
Popularité: 2/516 juin 2020Durée: 63mnReplay France 5Emissions
Emission: C dans l'air
Replay C dans l'air - La Chine reconfine !Play