ARTE Reportage - Russie : coup de chaud en Sibérie / L.A., l'autre capitale des Iraniens

Cet été, en Russie, la forêt sibérienne a brûlé et le pays a pris conscience des conséquences du dérèglement climatique / 500.000 Iraniens vivent à Los Angeles, la plupart d'entre eux à Beverly Hills et à Westwood, qu'on surnomme Teherangeles. RUSSIE : COUP DE CHAUD EN SIBÉRIE Cet été, favorisés par des hautes températures, de faibles précipitations et un régime des vents favorable, les incendies se sont multipliés dans les zones peu habitées de Sibérie. Les fumées toxiques, elles; ont asphyxié des villes et des régions entières. Au total, en Russie, trois millions d'hectares ont brûlé, en majorité à la limite du cercle arctique, dans les régions d'Irkoutsk et de Krasnoïarsk et de Iakoutie. En plus des incendies, la Sibérie, particulièrement exposée aux phénomènes extrêmes, a été frappée par des inondations meurtrières. État des lieux au fil d'un périple de 2 500 kilomètres. USA : L.A., L'AUTRE CAPITALE DES IRANIENS Cinq cent mille Iraniens vivent à Los Angeles, la plupart d'entre eux à Beverly Hills et à Westwood qu'on surnomme "Teherangeles". C'est la plus importante communauté iranienne à l'étranger. Certains étaient déjà là avant la révolution de 1979, la plupart sont arrivés après et une nouvelle génération n'a jamais mis les pieds en Iran. Cette communauté, tiraillée entre les deux pays, regarde avec admiration ou détestation Donald Trump menacer régulièrement l'Iran. Si le président américain ne fait pas l'unanimité, le régime des mollahs est détesté par tous. À l'heure où les tensions sont vives entre Washington et Téhéran, comment vivent-ils la menace de guerre ?
Le replay ARTE Reportage - Russie : coup de chaud en Sibérie / L.A., l'autre capitale des Iraniens est proposé en streaming gratuit pendant quelques jours après sa diffusion sur Arte.

Cette vidéo était visible en replay jusqu'au 14 octobre 2019

Popularité: 1/5 7 septembre 2019Durée: 52mnReplay ArteEmissions
Emission: ARTE Reportage
Replay ARTE Reportage - Russie : coup de chaud en Sibérie / L.A., l'autre capitale des Iraniens