ARTE Reportage - Soudan : les derniers rebelles du Darfour / Nigeria

Soudan : après dix-huit ans d'une guerre civile qui a fait près de 300.000 morts et 3 millions de déplacés, le massif montagneux du Djebel Marra, accueille les derniers rebelles du Darfour / Au Nigeria, des prophètes évangélistes accusent, "au nom de Dieu", des enfants d'être des sorciers. Soudan : les derniers rebelles du DarfourAprès dix-huit ans d'une guerre civile qui a fait près de 300.000 morts et 3 millions de déplacés, le massif montagneux du Djebel Marra, accueille les derniers rebelles du Darfour.Bombardés à répétition, attaqués de toutes parts et assiégés par les militaires, les habitants du Djebel Marra vivent coupés du monde. Contrairement aux autres Darfouris, ces rebelles ne meurent pas de faim. Les montagnes, riches en eau, produisent des arbres fruitiers par milliers. Le bétail y grandit sans manquer de pâturages.C'est pour s'accaparer ces denrées que les janjaweeds, ces milices arabes aux ordres de Omar el-Bechir, l'ancien président de la République du Soudan, renversé par un coup d'état en 2019 continuent à entourer le Djebel Marra. Ces milices, toujours sous contrôle de l'armée, sont connues pour occuper les terres des tribus africaines qu'elles chassent de chez elles. Pour conserver leur territoire, les montagnards se sont regroupés au sein de l'armée de libération du Soudan, le dernier groupe rebelle du Darfour à combattre officiellement les militaires soudanais. Alors que le pays est toujours gouverné par des hommes impliqués dans les massacres du Darfour, la paix rêvée par les populations qui peuplent ces terres reculées reste un espoir encore lointain… Nigeria : Skolombo, le calvaire des enfants sorciersAu Nigeria, des prophètes évangélistes avides d'argent, accusent « au nom de Dieu », des enfants d'être des sorciers. Jetés à la rue par leur famille, abandonnés par leurs parents au nom de prétendus pouvoirs maléfiques, ils sont affamés, maltraités, exploités sexuellement et parfois même torturés. Aujourd'hui, ils sont des dizaines de milliers à être livrés à eux-mêmes : on les appelle les « Skolombo ».Accusés de sorcellerie, ils sont devenus les parias de la société nigériane. Survivant dans la plus grande misère, ils subsistent de petits larcins, de ramassage de déchets… quant aux filles, leur sort est encore moins enviable : proxénétisme et viols sont leur lot quasi quotidien.Ce phénomène, plutôt récent, a pris beaucoup d'ampleur depuis une vingtaine d'années, alimenté par des prophètes autoproclamés qui cherchent à manipuler les craintes de la population pour faire fortune rapidement en proposant des séances d'exorcisme tarifées.Au Nigeria, à l'Est du pays, certains adultes ont fait de la protection des “skolombo,” le combat d'une vie.C'est le cas de Sam Ituama, qui mène sans relâche depuis vingt ans un combat contre l'obscurantisme et l'ignorance de ces familles et des faux prophètes. Malgré peu de moyens, son ONG « Child's Right And Rehabilitation Network » multiplie les sauvetages en tentant de sauver et de réinsérer un maximum d'enfants...
Le replay ARTE Reportage - Soudan : les derniers rebelles du Darfour / Nigeria est proposé en streaming gratuit pendant quelques jours après sa diffusion sur Arte.

Cette vidéo était visible en replay jusqu'au 10 septembre 2021

Popularité: 1/518 juin 2021Durée: 52mnReplay ArteEmissions
Emission: ARTE Reportage
Replay ARTE Reportage - Soudan : les derniers rebelles du Darfour / Nigeria
Donner votre avis